Charge comptable

L'équipe Francis Lefebvre e-Compliance

L'équipe
Francis Lefebvre e-Compliance

Une charge comptable est une consommation définitive de biens ou de services par l’entreprise. Il s’agit le plus souvent de sommes versées en contrepartie d’un achat de biens ou services, d’un versement d’impôt ou de prêts. Mais quelles sont les différentes charges comptables ?

Toutes les charges comptables définies par le Plan Comptable Général (PCG)

L’article 511-2 du PCG énumère les éléments qui constituent les charges comptables :

  • les sommes ou valeurs versées ou à verser :
    • en contrepartie de marchandises, approvisionnements, travaux et services ainsi que des avantages consentis à l’entreprise ;
    • en exécution d’une obligation légale ;
    • exceptionnellement, sans contrepartie (voir ci-dessous) ;
  • les dotations aux amortissements, aux dépréciations et aux provisions ;
  • la valeur d’entrée diminuée des amortissements des éléments d’actif cédés, détruits ou disparus, sous réserve des dispositions particulières fixées à l’article 221-6 pour les titres immobilisés et à l’article 222-1 pour les titres de placement.

Contrepartie ou non : les charges calculées

À l’instar des produits comptables, les charges calculées n’ont pas toutes une contrepartie monétaire. En effet, les dotations aux amortissements, les dépréciations et les provisions ainsi que la valeur comptable des éléments cédés ne génèrent pas de flux de trésorerie en contrepartie de leur enregistrement.

Il en est de même pour les comptes de variation des stocks liés à la fonction consommation.

Ces charges supportées à titre exceptionnel constituent les charges calculées.

Exploitation, financières et exceptionnelles : les 3 types de charges comptables

L’article 934-2 du PCG distingue 3 types de charges comptables.

#1 Charges d’exploitation

Les charges d’exploitation sont supportées par l’entreprise dans le cadre de son activité normale :

  • achats stockés ou non de matières premières, d’autres approvisionnements et de marchandises ;
  • variations de stocks ;
  • autres charges externes ;
  • impôts, taxes et versement assimilés ;
  • charges de personnel et charges sociales ;
  • autres charges de gestion courante.

La comptabilisation des charges comptables d’exploitation se fait dans les comptes de classes 60 à 65 du Plan Comptable Général.

#2 Charges financières

Il s’agit des sommes versées en contrepartie d’apport de capitaux ou de réception de fonds :

  • charges d’intérêt ;
  • pertes sur créances liées à des participations ;
  • escomptes accordés ;
  • pertes de change ;
  • charges nettes sur cessions des valeurs mobilières de placement.

Ces charges financières sont regroupées dans les comptes de classe 66 du PCG.

#3 Charges exceptionnelles

Les charges exceptionnelles sont toutes celles qui ne correspondent pas à l’activité normale et courante de l’entreprise :

  • charges exceptionnelles sur opérations de gestions ;
  • charges exceptionnelles sur opérations en capital ;
  • autres charges exceptionnelles.

Elles sont regroupées dans les comptes de classes 67 du PCG. Elles n’ont pas d’impact sur le résultat d’exploitation de l’entreprise.

Charges décaissables et non décaissables

Ces deux types de charges sont enregistrés dans les comptes de classe 6 du compte de résultat : la charge décaissable donne lieu à une sortie d’argent alors que la charge non décaissable est une écriture comptable neutre en trésorerie.

Cas particulier du compte de charges 69

La participation salariale et l’impôt sur les bénéfices sont comptabilisés dans les comptes de charges 69 du PCG.

Participation des salariés aux résultats

La participation s’applique obligatoirement aux entreprises dont l’effectif dépasse 50 salariés. Elle reste facultative pour les entreprises qui n’atteignent pas ce seuil. Elle a pour objet d’attribuer chaque année aux salariés une part du résultat réalisé.

Impôt sur les bénéfices

L’impôt sur les bénéfices constitue une charge pour les entreprises qui y sont soumises. Il vient diminuer le bénéfice comptable disponible.

Vous avez d’autres questions sur la conformité de votre comptabilité ? Contactez un expert Francis Lefebvre e-Compliance !

Pour plus de renseignement,
nous sommes à votre écoute au :

01 41 05 57 88

Et pour aller plus loin, un expert vous accompagne dans votre visite guidée de notre solution.